Site anglais

Nouveauté : Optimisation de l'énergie photovoltaïque grâce à un MPPT (Maximum Power Point Tracking) analogique performant et très économique (sans microprocesseur) pour régulateur solaire

 

Notre innovation : un MPPT performant de nouvelle génération, méthode "Adaptation Non-Perturbante" (Non-Perturbing Adaptation).

 

Optimisant l'énergie photovoltaïque, cette technologie de rupture s'affranchit des micro-processeurs (et de leurs algorithmes variés et contraignants) et diminue drastiquement les prix de revient.

 

Cette innovation concerne aussi bien les systèmes photovoltaïque autonomes que ceux reliés au secteur, le MPPT étant inclus dans un régulateur solaire, seul ou dans un onduleur solaire.

Connexions pour notre MPPT analogique innovant

 A) Qu'est-ce qu'un MPPT (Maximum Power Point Tracking) ?

 

Un MPPT (Maximum Power Point Tracking) est un dispositif de poursuite qui détermine le point de fonctionnement idéal, ou point de puissance maximale, des modules photovoltaïques (également appelés panneaux solaires photovoltaïques).

Il tient compte des variations d'ensoleillement et de température, ainsi que du vieillissement du module photovoltaïque.

Le MPPT pilote le convertisseur électrique auquel il est associé. Ainsi, le MPPT asservit le convertisseur de tension DC-DC qui transmet à la charge (généralement une batterie) la puissance optimale du module photovoltaïque.

 

 Connexions pour MPPT classique numérique

 

Un MPPT efficace est donc l'élément déterminant pour optimiser toute installation photovoltaïque : jusqu'à 30% de puissance supplémentaire dans le cas classique où la charge est une batterie, et beaucoup plus pour une charge de type résistif. La qualité du MPPT est un élément clé pour assurer l'efficacité du régulateur de charge solaire (éventuellement inclus dans l'onduleur solaire, si besoin).

Depuis 1968, les MPPT performants du marché suivent sur les traces de la NASA, à grand renforts de convertisseurs numériques, microprocesseurs et algorithmes contraignants.

Actuellement, du fait de son coût élevé, l'utilisation d'un régulateur de charge MPPT performant (avec ou sans onduleur solaire) n'est malheureusement pas généralisée, en particulier pour les petites installations familiales autonomes de par le monde.

 
En l'absence du MPPT et du convertisseur DC-DC à tension de sortie variable qu'il pilote, le point de fonctionnement du module photovoltaïque se positionne sur la courbe de réponse "courant / tension" (rouge) selon le courant absorbé par la charge, sachant que cette courbe évolue par translations verticales et horizontales :

  • au gré d'un ensoleillement variable,
  • en fonction de la température du module/panneau photovoltaïque cristallin,
  • avec l'inévitable obsolescence cellulaire du module/panneau photovoltaïque cristallin.

Or, la courbe "tension x courant" (bleue) représentative de la puissance fournie, varie entre zéro et zéro, atteignant son "Maximum Power Point" pour une tension intermédiaire Vmpp. Sans MPPT, ce point de fonctionnement optimum n'est quasiment jamais atteint.

 

 Courbe de réponse courant-tension du panneau solaire photovoltaique

 

 

B) Brève description de notre MPPT (Maximum Power Point Tracking)

 

Notre MPPT maintient astucieusement ce "MPP", non avec des algorithmes régissant les calculs "tension x courant", successivement prédictifs et correctifs (et perturbants !), mais par un asservissement découlant d'une analyse analogique instantanée de la tension de la courbe "courant / tension" (rouge) au voisinage de Vmpp.

 

Connexions MPPT analogique Elecdan Converter 

 

La performance de notre solution MPPT a été validée, quelle que soit la puissance des modules photovoltaïques, à toute heure du jour, et même à faible luminosité.

 

C) Avantages de notre MPPT (Maximum Power Point Tracking)

 

1) Innovation de rupture à la fois technique et technologique, caractérisant.notre MPPT analogique. performant (avec un rendement voisin de 100%), radicalement différent des.MPPT numériques dérivés de la recherche spatiale et qui, depuis 1968 (NASA), font l'objet de brevets successifs.

 

2) Conception novatrice éliminant :

  • la contraignante mesure des courants variables, réels ou simulés, et leur capteur,
  • les multiples convertisseurs (analogiques → numériques → analogiques) et les mémorisations,
  • le microprocesseur et ses algorithmes sophistiqués, prédictifs et correctifs.

 

3) Fiabilité décuplée et éco-conception extrême de notre MPPT, réduisant drastiquement :

  • le nombre de composants et leur complexité,
  • la surface, le volume et le poids du dispositif,
  • la diversité et l'éloignement des fournisseurs.

 

4) Adaptation automatique, autorisant le montage en parallèle de modules photovoltaïques, supplémentaires et identiques, sur installations évolutives.

 

5) Résistance accrue aux hygrométries et températures extrêmes (tous climats de -40°C à 125°C), ainsi qu'aux perturbations électromagnétiques, locales, météorologiques ou nucléaires (dysfonctionnement éphémère grâce à l'absence de mémoires perturbables).

 

6)  Intégration facile et économique dans les régulateurs de charge solaires mais aussi :

  • dans les panneaux solaires photovoltaïques à valoriser,
  • dans les convertisseurs DC-DC du commerce, valorisables.

 

7) Hyper économique (coût dérisoire de la totalité des composants électroniques du MPPT), miniaturisé, climatiquement insensible, notre MPPT vise l'immense marché planétaire des installations photovoltaïques, autonomes ou non :

  • plus de 100 millions d'installations domestiques à rénover, économiquement,
  • 1,2 milliard de personnes à budget limité, privées d'électricité (EDF, par exemple, va distribuer en Afrique 3 millions de systèmes photovoltaïques autonomes),
  • croissance moyenne du marché photovoltaïque, jusqu'à 2050 : 19 gigawatts par an, soit environ 200 millions de m2 de modules photovoltaïques par an.

 

 

Nous recherchons des partenariats pour l'accélération commerciale et industrielle : PDF